AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Andrew Danny Winters ▬ Oliver Sykes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
H0neyy
Admin
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 24

MessageSujet: Andrew Danny Winters ▬ Oliver Sykes   Mer 6 Juin - 12:44


Andrew Danny Winters
fiche; en cours - terminée

C'est le 25 juillet 1987 à San Francisco, que la famille Winters m'ont accueilli(e) dans leurs bras, ils m'ont prénommé(e) Andrew Danny. Je suis célibataire et fort heureusement, mais si vous voulez tout savoir je suis bisexuel et je n'en suis pas fier(e). Je viens d'une classe sociale aisée. J'ai décidé de poursuive des études à Harvard en musique, je suis maintenant en 2ième année. Et pour terminer, je voudrais intégrer les Mather ou les Quincy.

Études
Andrew avait depuis longtemps terminé les études secondaires, mais il ne comptait pas continuer l’école une fois qu’il eut terminé le lycée. Il n’aimait pas aller en cours et n’avait pas non plus de talents particuliers. Jusqu’au jour où il décida qu’il aimerait continuer ses études, approfondir ses connaissances niveau musical et peut-être même pouvoir enregistrer une ou deux chansons supplémentaires pour ajouter à son démo. Ça explique d’ailleurs pourquoi il est ici depuis peu et à un âge si avancé comparé à ses confrères et consœurs. Il vient tout juste de terminé sa deuxième année et il a déjà 25 ans. Avant cela, il bossait comme perceur et tatoueur dans un salon plutôt cool et très connu de San Francisco. Maintenant, il a décidé de venir à Harvard pour étudier…


Caractère
Le caractère d'Andrew se divise en trois sphères. Le social, l'intime et le sombre.
Commençons d'abord avec le côté social. Ces caractéristiques son propre à son social quotidien, sa vie de tous les jours et ses amis. Andrew est un mec Amical - blagueur - gentil - gamin & logique.
Pour la deuxième sphère, l'intime, ces caractéristiques démontrent comment il réagit face aux situations intimes, sexuelles ou relationnelles, ses caractéristiques propres à satisfaire ses besoins amoureux et sexuels. Il est donc Séducteur - dominateur - player - protecteur - possessif & jaloux.
Finalement, le côté sombre, les mauvais sentiments, les caractéristiques propres au domaine des problèmes et des réactions face aux situations agressantes ou déstabilisantes. Andrew est impulsif - drogué & colérique.


Everyone Has Their Own Story

Chapter 1: It started with a kiss
________Il était une fois un homme et une femme qui travaillaient au même endroit. Non je blague, mon histoire n'est pas un conte de fées, loin de là. C'est vrai que mes parents travaillaient ensemble à l'hôpital général de San Francisco, mon père un grand médecin et ma mère secrétaire médicale, mais rien de bien féérique là-dedans. À cette époque, je dirais en 1984, mes parents étaient tellement occupés par leur boulot qu'ils ne songeaient pas un instant à se trouver un compagnon de vie. Mon père était un jeune médecin d'environ 25 ans, tient, tout comme moi actuellement, et ma mère devait avoir 23 ans à l'époque. Enfin bref. Un jour, ma mère fut promue au rang de secrétaire privé et assigné à Douglas Winters, notre père. Lorsqu’ils se virent pour la première fois, ce fut le coup de foudre. On ne sait pas pourquoi d’ailleurs puisque Doug ne prenait pas grand soin de son apparence, négligeant sa chevelure tous les matins. M’enfin, on ne peut pas discuter les goûts de maman, n’est-ce pas? Dès qu’elle en eu l’occasion, ma maternelle prit tout son courage à deux mains et embrassa le médecin pour qui elle travaillait. Lorsqu’il répondit à son baiser, elle comprit que leur histoire allait durer.

Chapter 2: You can kiss the bride
________Nos parents aimaient bien faire les choses à l’envers apparemment. Habitant encore chacun de leur côté, ils décidèrent d’acheter une belle et grande maison parmi les painted ladies d’Alamo Square et ensuite, ils décidèrent de se marier. C’est fou à quel point leur relation avança à un rythme effréné les premières années. Ils se marièrent et ensuite décidèrent d’apprendre un peu mieux à se connaître. C’était à n’y rien comprendre pour tous leurs amis. Malgré le peu de temps qu’ils avaient l’un pour l’autre avec le travail, ils s’entendaient à merveille et n’avaient aucune dispute jamais. En 1986 ma mère tomba enceinte pour la première fois et décida d’arrêter de travailler. De toute façon les choses allaient bien pour mon père et il pouvait très bien payer la maison à lui tout seul.

Chapter 3: Step one, step two, step three, repeat
________Le premier enfant de maman –appelons la Nathaly, ce sera moins redondant- fut un garçon, en l’occurrence, moi. Mes parents étaient comblés de bonheur et ils prirent grand soin de moi. M’apprenant à marcher et à parler même si j’étais visiblement le pire bébé de la terre avec la difficulté que j’avais à tout piger. Je n’avais pas encore deux ans lorsqu’elle tomba de nouveau enceinte. J’étais tout jeune, mais j’étais excité à l’idée d’avoir une sœur ou un frère. Enfin, surtout un frère. Mais apparemment, Nathaly ne contrôlait pas très bien ses naissances puisque malgré mes supplications, elle eue une fille. Je n’étais pas déçu d’avoir une sœur cependant, parce qu’au fond, j’étais vraiment heureux de ne plus être le seul enfant dans la famille. Oui, oui, tout petit et déjà, si brillant! – C’n’est pas moi qui viens de dire que j’étais stupide et que j’apprenais à la vitesse d’un escargot? *tousse*-.

Chapter 4 : The happening
________Mary Jude Winters. Voilà comment mes parents décidèrent de nommer le petit ange de sœur qu’ils mirent au monde. Enfin, que Nathaly mit au monde, n’est-ce pas, parce qu’on sait tous que Doug n’y a pas mis beaucoup d’effort de son côté. Enfin, tout ça me rappelle que je ne vous ai jamais dit mon nom! Andrew Danny Winters. Je ne sais pas exactement pourquoi, mais mes vieux n’ont pas arrêté de m’appeler Andy depuis que je ne suis qu’un gamin. Pourquoi ne pas m’avoir tout simplement donné ce prénom à la place? Bon, j’entends parfois mon nom complet aussi hein, vous savez, quand on est jeune et qu’on fait des bêtises, nos parents nous le rappelle en épelant bien toutes les syllabes de notre nom entier. Peu importe, là n’est pas le but de mon histoire, vous vous en doutez bien! Mary et moi grandirent très bien, nos parents nous adoraient à un point tel que c’était impossible pour nous d’imaginer une famille malheureuse. Lorsque j’eus finalement 5 ans, enfin, je venais tout juste de l’avoir, Nathaly tomba de nouveau enceinte. Mary et moi on n’arrivait pas à y croire, il n’y avait que dans nos plus beaux rêves que nos parents avaient un nouvel enfant.

Chapter 5 : The third baby
________La grossesse de Nat se passa pour le moins bien. Mary et moi passions notre temps à mettre notre tête contre son ventre qui remuait de temps à autre. Le jour de l’accouchement arriva et les choses se compliquèrent. Nathaly ne pouvait tout simplement pas avoir cet enfant de façon naturelle, elle devait avoir une césarienne. Jusque-là, les choses n’étaient pas encore trop effrayantes, c’est par la suite que tout devint sombre. Pendant la césarienne, le médecin qui opérait coupa accidentellement un vaisseau sanguin important ce qui créa une hémorragie interne très grave. Ils réussirent à sauver le bébé, mais maman eu bien du mal à s’en remettre. Malgré tout, c’est ce jour là que Dylhan vint au monde et mes parents en étaient très heureux.

Chapter 6 : It ends tonight
________Le bonheur de la famille était à son apogée. Pourtant, rien ne dure jamais et c’est durant cette année –l’année de mes 15 ans- que je compris ce que voulais dire cette phrase. Ça et « il ne faut jamais rien prendre pour acquis. » Dylhan était certainement le plus sportif de la famille et en plus de jouer au basketball à l’école il faisait aussi du football après les cours. Un soir, alors qu’il devait jouer une partie très importante, maman s’activait à se rendre au terrain pour pouvoir le voir et l’encourager. Il était très impatient et comptait sur sa présence pour l’encourager. Malheureusement, maman n’arriva jamais à la partie si importante de mon frère. Alors qu’elle s’y rendait le plus rapidement possible, au lieu de mettre son clignotant, un chauffard tourna sans attendre et percuta de plein fouet la voiture de maman. Ce jour-là, mon monde tout entier chavira et celui de toute la famille aussi d’ailleurs. C’était le 4 mai 2002.

Chapter 7 : Dirty little secrets
________Après le jour de la mort de maman, rien n’alla plus dans ma vie. Papa agissait bizarrement avec Dylhan –qui n’avait que 10 ans- nous laissant silencieusement comprendre qu’il mettait la mort de Nathaly sur sa faute. C’était dur à la maison car Mary et moi devions nous occuper de lui comme étant ses parents alors que nous n’avions que 13 et 15 ans. Pourtant, Mary devint un peu comme sa mère et j’essayai d’être un meilleur père que Doug qui se refermait de plus en plus dans sa coquille et qui travaillait aussi de plus en plus. Dylhan eut du mal à continuer les sports, il se sentait très coupable de la mort de maman, mais nous l’avons encourager tant que nous l’avons pu.

Et puis, un bon jour, j’étais à un petite fête que l’école avait organiser, histoire de ne plus penser trop à ce qui se passait chez nous –Mary et moi nous étions entendu pour nous amuser ce soir là- et, alors que j’étais dans un coin avec des copains, un mec est venu me voir et m’a demandé d’aller avec lui parce qu’il avait à me parler. J’ai mis ça sur le compte de la gêne, croyant qu’il ne pouvait pas dire ça devant les mecs. Mais à ce moment, si j’avais su ce qui arriverait, je n’y serais probablement pas aller. Je n’étais pas encore assez chiant à l’époque pour lui dire de tout me déballer devant les autres –heureusement. Une fois à l’extérieur de gymnase où se trouvait la fête, il commença à balbutier des trucs que je ne comprenais pas à cause de la musique encore trop forte et il finit par simplement m’embrasser. J’ouvris grand les yeux, sans bouger, j’étais complètement paralysé. Pourquoi faisait-il ça? Y avait-il quelque chose en moi qui lui faisais croire que j’étais gay? Je n’en savais rien. Tout ce que je savais, c’était que je voulais l’arrêter, mais j’en étais incapable. Lorsqu’il se retira enfin, il partit en courant, sans demandé son reste, me laissant à moi-même. Posant une main sur mes lèvres, je suis resté planté là un bon moment avant de simplement rentré chez moi, chamboulé.

De retour à la maison et les jours qui suivirent, j’étais complètement hanté par ce baiser. Avais-je vraiment détesté me faire embrasser par un autre mec? La réponse était non et c’était bien là ce qui me faisait le plus peur là-dedans. Pourtant, je n’étais pas gay. L’étais-je? Toutes ces questions qui tournaient de travers dans ma tête et personne à qui en parler…. Je ne pouvais tout simplement pas dire ça à Mary, elle ne saurait pas quoi me dire et encore, je n’avais pas envie d’être différent à ses yeux.


Chapter 8 : Sorry everybody he will never be somebody clean
________Je n’acceptais pas très bien ce nouveau trait de ma personnalité bien que je savais que j’étais bisexuel et non gay. Alors c’est là que ma rebellions commença. J’avais environ 17 ans je crois et c’est là que j’ai commencé à prendre de la drogue et à me faire tatouer sur tout le corps. J’adorais les tatouages et encore aujourd’hui, j’en raffole. Je ne sais pas exactement pourquoi d’ailleurs, peut-être que la douleur que ceux-ci me procurent m’empêche de me faire du mal moi-même, je ne sais pas, sûrement. Enfin, j’en ai tellement que je ne peux les compter aujourd’hui. Et puis, pour la drogue, je m’en suis voulu dès la première fois où j’en ai pris. Mais plus le temps passe et plus les choses me semblent banales et insignifiantes. Je me fou de savoir si ça plais aux gens, à mon père, à mes amis, si je prends de la drogue –et ce, même si c’est parfois de la drogue dure-. Tout ce que je sais, c’est qu’en prenant des substances illicites, j’arrive à mieux accepter qui je suis depuis quelques années.

Chapter 8 : Past three years
________Durant ces dernières années, ma vie a disons, énormément bougée. Mary a retrouvé Maël qui est revenu de New-York pour elle –à mon grand désespoir- et elle est tombé enceinte de deux magnifiques enfants –Micah et Nina- qui ont maintenant près de deux ans et demi je crois. Je n’étais pas du tout d’accord au départ, j’étais même totalement contre, mais il fallait bien que je me fasse à l’idée si je voulais le bonheur de ma sœur. Quant à moi, je me suis mis à vendre de la drogue en plus de bosser au Hayes Valley’s tattoo shop de San Francisco. Le fait est, j’ai bien failli me faire tuer. J’ai été poignardé dans une ruelle et c’est Maël qui a bien voulu me donner de son sang pour me sauver. Depuis, on est un peu plus proche et on s’entend mieux. Je présume qu’il faut réellement frôler la mort pour réaliser à quel point la vie est courte. Quant à Dylhan, il a continuer de nous cacher à tous ce qu’il faisait de ses journées. Il s’en voulait encore énormément pour la mort de maman et le comportement enfantin de papa n’aidait en rien.

Chapter 9 : Today
________Aujourd’hui les choses n’ont pas réellement changées. Enfin si, un peu. Mary est toujours à San Francisco avec Maël et les jumeaux, mais moi et Dylhan sommes partis pour venir vivre ici, à Cambridge. Comme j’ai décidé de venir étudier la musique, je l’ai forcé à venir avec moi pour qu’il cesse de se morfondre et tout ce qui va avec. D’accord, je ne suis pas le meilleur model de grand frère avec toutes les bêtises que je fais, mais on m’a apprit un jour « fait ce que je dis et non ce que je fais » alors je devais bien faire de même avec Dylhan, non? Je suis donc à Harvard depuis deux ans, tous frais payé par mon gentil papa d’amour –lol-.

the face behind
↬ PSEUDO/PRÉNOM - Valérie/H0NEYY
↬ ÂGE - 19 ans
↬ PAYS/RÉGIONS - Canada/Québec
↬ OÙ AS-TU CONNU LE FORUM - U know~
↬ TES IMPRESSIONS - Bim bim bim
↬ CRÉDIT(S) - Virtual insanity & Shiya
↬ AVATAR - Oliver Sykes
↬ SCÉNARIO OU PI? - PI
↬ LE MOT DE LA FIN - Je sais que l'avatar est déjà réservé par un autre membre, mais il y a eu un mal entendu côté réservation avant que l'ava soit libéré et j'ai donc mp l'autre personne pour voir si elle est d'accord pour me laisser l'avatar! Si jamais elle ne veut pas alors je ferai supprimer le personnage. Sinon, je compte bien lui proposer un lien de la mort qui tue ainsi que d'autre avatar voir même des idées de personnages en guise de reconnaissance éternelle! :**:

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
H0neyy
Admin
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 24

MessageSujet: Re: Andrew Danny Winters ▬ Oliver Sykes   Mer 6 Juin - 12:45

I am an ocean, I am the sea, there is a world inside of me. Lost in the abyss, drowned in the deep, no set of lungs could salvage me. Only a shipwreck, only a ghost, merely a graveyard of your former self. We just watched the waves crash over. I've been cast astray. There is a Hell, believe me I've seen it. There is a Heaven, let's keep it a secret.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
H0neyy
Admin
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 24

MessageSujet: Re: Andrew Danny Winters ▬ Oliver Sykes   Mer 6 Juin - 12:46

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
H0neyy
Admin
avatar

Messages : 70
Date d'inscription : 26/08/2009
Age : 24

MessageSujet: Re: Andrew Danny Winters ▬ Oliver Sykes   Jeu 7 Juin - 14:47

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Andrew Danny Winters ▬ Oliver Sykes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Andrew Danny Winters ▬ Oliver Sykes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Oliver Pool, qui vient de passer à l'horizontale
» Rob Andrew inquiet sur l'avenir du rugby..........
» Oliver Twix
» The Most Popular Driver Awards, Andrew Ranger
» Danny Way !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
RDV :: H0ney's Place-
Sauter vers: